Afin d’augmenter la proportion de ménages propriétaires de leur résidence principale, l’État a renforcé sa politique en faveur de l’accession à la propriété. Depuis le 1er janvier 2016, les conditions d’attribution et les modalités du Prêt à taux zéro ont été révisées. Il permet désormais un financement jusqu’à 40% de l’achat. De janvier à mai, 30 000 PTZ ont déjà été distribués soit une augmentation de 110% par rapport à l’année dernière à la même période. D’ici la fin de l’année, le gouvernement espère en distribuer 120 000.

PTZ 2016 les chiffres


Pour Qui ?

Le PTZ est le dispositif d’aide à l’achat immobilier le plus connu mais aussi le plus utilisé par les français. Seuls les primo accédants sont concernés, c’est-à-dire les emprunteurs qui souhaitent acquérir un bien pour la première fois en tant que résidence principale. Pour bénéficier de ce prêt, vous ne devez pas avoir été propriétaire de votre résidence principale au cours des deux années précédent l’achat. Les bénéficiaires sont avant tout issus des classes moyennes : professions intermédiaires (21%), employés (18 %) et cadres (18 %).

Pour Quels biens ?

Ce prêt immobilier est réservé à l’acquisition d’une résidence principale, dans le neuf ou dans l’ancien, sous conditions.

Dans le neuf, le PTZ finance :

  • La construction d’un logement
  • L’acquisition d’un logement
  • L’aménagement à usage de logement de locaux non destinés à l’habitation.

Dans l’ancien, le PTZ finance l’achat d’un logement existant, sous la condition de réaliser des travaux de rénovation qui représentent 25% du coût total de l’opération.

De surcroit, au cours des six années suivant la date de versement du prêt, le logement financé par le PTZ doit être utilisé comme résidence principale. Il ne peut en principe être mis en location.

Quelles sont les conditions ?

L’obtention du PTZ, ainsi que son montant et ses modalités de remboursement diffèrent selon différents critères :

  • Le montant de l’opération
  • Le nombre de personnes composant le ménage
  • La tension de la zone où se situe l’achat immobilier à financer

Par exemple, plus la zone où est situé le logement est tendue, plus le montant du prêt est élevé.